KINESITHERAPIE

Anatomie des reins

Ce système de tuyauterie est invisible sur une radio normale, on doit pour le rendre visible injecter, par voie intraveineuse, un produit radio-opaque à base d'iode, cet examen s'appelle une urographie intraveineuse ou UIV. Si vous êtes allergique à l'iode, n'oubliez pas de le signaler au radiologue !

Tout le monde a déjà eu "mal aux reins", là dans le bas du dos !!
Ce qui est embêtant, c'est que les reins ne se trouvent pas là du tout, mais beaucoup plus haut et en dehors de la colonne vertébrale, sous les dernières côtes ! (voir UIV n¡1 ci-dessous)



Cette expression populaire est à bannir, d'autant plus que les reins sont dépourvus d'innervation sensitive donc ils ne peuvent pas faire mal (comme d'autres organes dont le cerveau, mais si ! !). La terrible douleur de la crise de colique néphrétique (en cas de calcul par exemple) provient de l'innervation sensitive des uretères.

Chaque rein (deux en principe mais pas toujours : un seul (5% de la population, congénital) à 4 dans certaines malformations) contient une multitude de tubes et d'organes de filtration microscopiques qui vont aboutir aux papilles rénales, la réunion de plusieurs de ces papilles aboutit dans un réservoir appelé calice à cause de sa forme (voir UIV ¡2 ci-dessous).




Sur le cliché ci-dessous, le rein gauche est complétement double, on distigue très bien deux uretères gauches. Le problème du malade était celui d'un calcul du rein... droit !!


La sortie de tous ces calices a lieu dans le bassinet qui s'ouvre dans l'uretère. Cet uretère va descendre dans la cavité abdominale à sa partie postérieure (sa taille maximum est celle d'un crayon), on parle d'uretère lombaire puis pelvien. Notez que l'uretère pelvien a une forme très particulière dite en hameçon.
Enfin l'uretère pelvien s'abouche dans la vessie, on l'appelle le méat urétéra


22/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres