KINESITHERAPIE

EXAMEN DU COUDE

EXAMEN DU COUDE

 

 

Le coude est caractérisé par sa mobilité et sa fragilité.

Il met en jeu deux articulations :

·         Huméro-cubitale : stabilisée par deux ligaments latéraux, avec leurs trois faisceaux (antérieur, moyen, et postérieur)

·         Radio-cubitale supérieure : stabilisée par un ligament annulaire.

 

 

EXAMEN CLINIQUE

1.      Interrogatoire :

Il permet de préciser :

Ø      Les antécédents : notamment la notion de traumatisme

Ø      L’histoire de la maladie

Ø      Les signes fonctionnels :

principalement dominés par la douleur dont il faudra            préciser :

·         le siège,

·          l’irradiation,

·         la topographie uni ou bilatérale,

·         la nature mécanique ou inflammatoire.

Il s’agit souvent de douleurs liées à un mouvement sportif ou répétitif.

2.      Examen physique : toujours comparatif

  Inspection :

A la recherche d’une déformation, d’une inflammation, d’une lésion cutanée (plaie, psoriasis…).

On peut parfois noter un valgus physiologique.

Il faut étudier les repères anatomiques du coude, surtout en cas de traumatisme :

·         Coude en extension : les sommets de l’olécrane, de l’épicondyle, de l’épitrochlée, se trouvent sur une même ligne, perpendiculaire au membre.

·         Coude fléchi à 90° : ils forment le triangle de Nelaton qui est isocèle.

  Palpation :   

·         Elle recherche des points douloureux : au niveau de l’épicondyle surtout, mais aussi au niveau de l’épitrochlée, toujours de façon comparative.

·         Palper aussi la gouttière du nerf ulnaire à la recherche d’une hypertrophie ou d’une douleur provoquée à type de décharge électrique.

·         Au-dessous de l’épicondyle, en dehors du coude, on perçoit la tête radiale en faisant effectuer au patient des mouvements de pronosupination.

  Etude de la mobilité 

Ø      Active et passive : (fig.1)

·         Flexion : 150°

·         Extension :

·         Pronation : 80°

·         Supination : 90°

La pronation et la supination sont à effectuer coude au corps.

 

Ø      Contrariée : évaluation tendino-musculaire :

 

·         Les fléchisseurs : muscles biceps brachial, brachial antérieur, long supinateur. La résistance de l’examinateur sera appliquée sur le poignet pendant que le sujet effectue le mouvement de flexion.

·         L’extenseur : muscle triceps brachial. La résistance de l’examinateur sera appliquée sur le poignet dans le sens de la flexion, pendant que le sujet étend son coude.

·         Les pronateurs : muscles carré pronateur et rond pronateur. L’examinateur s’oppose au mouvement.

·         Les supinateurs : muscles biceps brachial et court supinateur.

 

 

 

 

 

 

  

 

 



19/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres